Edition 2017



Et maintenant ...






Depuis le 6 mai à 20 heures 01 minutes la République 
a été débarrassée des imposteurs 
qui ont présidés a sa conduite depuis les cinq dernières années
au nom d'un suffrage gagné grâce à l'usage d'un populisme 
des plus nauséabond.


Cela fait trois mois maintenant que l'on ne doit plus supporter
les propos vomitifs des ministres 
de celui qui fut la honte de la Nation
qui s'ingéniaient a propager les haines ordinaires 
avec toute la vulgarité dont ils étaient coutumiers 
pour séduire davantage encore 
les extrémismes qu'ils convoitaient.


Trois mois sans devoir s'insurger contre une déclaration indigne
sans réagir a l'inadmissible insolence d'un fascisme rampant
sans dénoncer l'incompétence chronique de la majorité.


Pourtant plus de 47% des electeurs sont restés fidèles
a ces doctrines radicalement opposées
aux fondements de la constitution.


Ils ne manqueront pas de revenir a la charge pour imposer 
de nouveau un ordre de nature a satisfaire leurs goûts
pour le conflit et leurs volontés d'en découdre
avec ceux que leurs maitres désigneront 
comme les boucs émissaires de leurs difficultés.


La vigilance est donc plus que jamais de rigueur
dans ce temps calmé des ardeurs nuisibles
de ceux qui diffusaient la peur comme méthode
de gouvernance pour s'opposer a leur retour.


Pour que la France redevienne enfin un état souverain
indépendant des dictats atlantistes qui sont de fait
les causes majeures de ses errances politiques.


ASPETA n'est qu'en veille
...