Edition 2017



49.3 ...




Putain de dictature





Le 49.3 utilisé 45 fois depuis 1988





L’arme coercitive de l’article 49.3





État d’urgence et répression





Le 49.3 sur Politis





Les politiciens qui gouvernent la France mentent au peuple
avec une insolence qu'il convient de faire cesser.

Ils brandissent la démocratie comme bouclier à leurs incompétences
et à leurs corruptions manifestes alors qu'elle n'existe pas
puisqu'ils ne respectent en rien sa nature ou ce qu'elle suppose.

Contre l'avis d'une immense majorité de citoyens ils imposent des lois
et répriment les contestations qu'elles engendrent
avec l'appui des médias, des forces de l'ordre,
des groupes d'influences et des parlementaires
qui méprisent la volonté populaire.

Ces méthodes autoritaires et aveugles doivent être condamnées
parce qu'elles sont celles des dictatures et qu'elles génèrent
les violences qu'elles dénoncent.

Parce que comme le disait Hélder Câmara,
l'archevêque de Recife

« Il y a trois sortes de violence :

 La première, mère de toutes les autres,
est la violence institutionnelle,
celle qui légalise et perpétue les dominations,
les oppressions et les exploitations,
elle qui écrase et lamine des millions d’hommes
dans ses rouages silencieux et bien huilés.
  
La seconde est la violence révolutionnaire,
qui naît de la volonté d’abolir la première.
 
La troisième est la violence répressive,
qui a pour objet d’étouffer la seconde
en se faisant l’auxiliaire et la complice
de la première violence,
celle qui engendre toutes les autres.

Il n’y a pas de pire hypocrisie
de n’appeler violence que la seconde,
en feignant d’oublier la première,
qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »

...