Edition 2017



Président ...



Un pitoyable feuilleton comique





En regardant la liste des acteurs sélectionnés par les scénaristes du pitoyable feuilleton comique très à la mode en ce moment pour incarner les différents rôles de candidats à l'élection présidentielle il est évident que cette série va subir un nouvel échec d'audience malgré l'insistante promotion des médias pour influencer les opinions.






Une fois de plus les préalables à ce péplum ont été similaires à celles des précédents épisodes de la longue série des ces films réalisés par les scénaristes d'un système sans ambition ni talent.


Après des sélections très largement compromises par un grand nombre de collusions d'intérêts ou de pitoyables scandales,  les acteurs interprètent à présent et sans aucune inspiration bien sur les rôles secondaires imaginés pour des producteurs impatients de faire fructifier leurs investissements.



 



 Faire fructifier les investissements


Les nouveaux épisodes de la série burlesque diffusée depuis des décennies seront comme les précédents inspirés de l'étrange ouvrage " l'atlantisme ou la mort " écrit juste après la première guerre mondiale par un collectif de romanciers sous la dictée fanatique des volontés libérales déjà très en vogue aux états unis d'amérique.


Un succès idéologique devenu une saga sans fin qui raconte les sordides intrigues qui ont été indispensables aux actuels décideurs pour prendre le pouvoir à tous ceux qui le détenait avant eux.






Un scénario machiavélique ouvertement partisan des bienfaits de la propagande de masse qui obtient encore des suffrages, comme on ne peut que le déplorer actuellement, puisque les citoyens qui apprécient cette triste fable extravagante fréquentent encore les urnes pour célébrer en cœur la démocratie, la liberté, l'égalité ou la fraternité dans une actualité qui pourtant ne sait plus du tout le sens de ces mots.


Une fiction loufoque



Les réalisateurs de ce genre cinématographique si particulier qu'est la fiction loufoque sont pourtant médiocres mais ils parviennent malgré cela à captiver l'attention des adeptes de séries de seconde zone aux rebondissements interminables et singulièrement le succès est encore au rendez vous dans beaucoup des bureaux de votes loués à l'état par les distributeurs de chimères démagogiques.


Les pitoyables feuilletons comme " le sionisme au moyen orient " ou " l'élection américaine décomplexée " sont par exemple encore très appréciés par un nombreux public visiblement passionné par les effets des exclusions coloniales ou les triomphes insolents des empereurs modernes.






Des décideurs mercenaires


 Rien de ne permet donc d'imaginer qu'une suite talentueuse ne soit visible après l'épisode tourné actuellement avant une diffusion prévue pour toute la France début mai 2017 qui aura pour titre " les décideurs mercenaires " et dont les vedettes seront les serviteurs zélés d'un cinéma occulte aux inspirations illuminées.


Les spectateurs ne sont maintenant plus que des clients persuadés qu'ils deviendront des acteurs si ils sont aussi des électeurs et pourront participer aux tournages des futurs épisodes évidemment tous consacrés aux mensonges de cette politique résolument influencée par des groupes aux volontés plus proches des profits de la publicité commerciale que de la réalité des difficultés de la population.